L’agriculture biologique remise en cause

Publié le par France Gamerre

Alors que la consommation de produits issus de l’agriculture biologique ne cesse d’augmenter en France, et plus globalement en Europe, la Commission Européenne a récemment présenter un projet de nouvelle réglementation communautaire pour cette filière.

Ce projet vise à favoriser le libre-échange de produits biologiques, à rendre plus aisée la reconnaissance de ces produits par les consommateurs et à simplifier les règles pour les producteurs. Selon Madame Fischer Boel, membre de la Commission chargée de l’agriculture et du développement rural, « les normes actuelles seront remplacées par des règles plus simples et plus transparentes. Les nouvelles normes définiront les objectifs et les principes de la production agricole biologique. »

Devant l’empressement de la Commission pour entériner ce règlement, les professionnels de la filière s’inquiètent. Le vote définitif est prévu en juin 2006 pour une entrée en vigueur le 1er janvier 2009.

Si, pour le consommateur, l’adoption d’un cahier des charges unique simplifierait le repérage des produits en terme de labellisation, ce projet de règlement permettrait, pêle-mêle, l’utilisation de produits chimiques pour les végétaux, l’interdiction de labels plus contraignants, l’utilisation de médicaments allopathiques pour les animaux, la tolérance d’un seuil de contamination en OGM de 0,9 %, etc.

Devant le non respect de ce projet envers la véritable éthique de l’agriculture biologique, on peut se poser la question de la réelle indépendance des membres de la Commission Européenne vis-à-vis des lobbys chimiques et agroalimentaires.

Aussi, Génération Ecologie et sa Présidente, France GAMERRE, demandent à la Commission Européenne de repousser les échéances de ce projet, afin de mettre en place une réelle concertation et appellent tous les consomm’acteurs et les professionnels de la filière bio à rejeter le projet actuel et à le faire savoir.

 

France GAMERRE
Présidente de Génération Ecologie
 

 

 

 

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article