Ces autres projets de loi qui nous concernent

Publié le par Aurélien

Tandis que le CPE accapare à juste titre les esprits de nombreux français, deux projets de loi viennent d’être adoptés par le Sénat et le Conseil des Ministres.

Le premier, relatif aux organismes génétiquement modifiés (OGM), vise clairement à favoriser les cultures transgéniques, en instaurant une transparence toute relative vis-à-vis du public, car seules les données « non confidentielles » pourront être diffusées. 

Quant au second projet, concernant le programme sur la gestion des matières et déchets radioactifs, il présente trois solutions techniques, dont le stockage des déchets en couche géologique profonde.

Le gouvernement souhaite donc faire passer les lois sur les OGM et les déchets radioactifs en catimini. Quand est-ce que nos politiques se désengageront des pressions exercées par les différents lobbys industriels ? Il est temps qu’ils prennent conscience que leurs intérêts personnels ne servent pas la Nation.

Les manifestations de ces jours derniers nous montrent combien les question sociales préoccupent les français. Ces interrogations sont bien entendu justifiées, mais je me pose la question suivante : combien de personnes pourraient se mobiliser dans la rue contre ces projets de lois qui portent atteinte à notre environnement et notre santé ? Ce serait formidable si des millions de gens pouvaient ainsi se rejoindre autour d’une cause écologique.

Les jeunes ont peur pour leur avenir, mais les questions écologiques sont encore reléguées au second plan. Or, elles s’inscrivent aussi dans leur futur proche et font partie intégrante de la vie de tous.

Les citoyens se considèrent aujourd’hui attaqués sur tous les fronts et la colère est renforcée par ce sentiment de mépris affiché par certains politiques de premier rang.

Ces deux projets de loi, qui ont été peu médiatisés, représentent un réel danger pour la qualité de vie de chacun. La charte de l’environnement stipule pourtant que nous avons tous droit à un environnement sain. Mais cela, notre gouvernement semble déjà l’avoir oublié. Espérons que cette aliénation de la mémoire ne soit pas aussi rapide dans le cas de déchets nucléaires éventuellement stockés en profondeur !

France GAMERRE

Publié dans Humeur

Commenter cet article