Défense du bois Saint Martin

Publié le par Aurélien

 

 

De gauche à droite : Deux représentants des propriétaires, France GAMERRE (Présidente de Génération Ecologie) et Didier BERNARD (Secrétaire Général de GE)

 

 

 

 

 

 

 

  

 

France Gamerre a récemment visité le Bois Saint Martin, situé à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Ce bois, d'une surface avoisinant les 300 hectares, fait partie d'un ensemble de plus de mille hectares de forêt, véritable poumon de l'Est parisien. Il est entouré d'une part par la banlieue dense de Seine Saint Denis et du Val-de-Marne, d'autre part par la Ville Nouvelle de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Cet ensemble a d'ailleurs été proposé au classement Natura 2000 par Didier Bernard, adjoint au Maire (Génération Ecologie) d'Emerainville (77).

                                                                                       ©OGE

Le bois Saint Martin figurait déjà sur la carte de Cassini (vers 1750). Il appartient à la même famille depuis 1820. Son propriétaire gère cette forêt de manière remarquable, ayant permis son classement en Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF). On y trouve ainsi plusieurs milieux intéressants (pelouses sèches, tourbières, chênaies-charmaies) et des espèces rares ou protégées (fougère des marais, tritons alpestre et crêté, pic noir).

Malgré cet intérêt écologique majeur, le Bois Saint Martin est, depuis quelques années, gravement menacé par une volonté d'expulser ses propriétaires, qui y ont par ailleurs leur domicile. 

Le projet viserait à ouvrir le bois, sans prendre les précautions nécessaires à la préservation de sa richesse écologique. Les domiciles des propriétaires, une fois ceux-ci expulsés, seraient transformés en poney-club ou sites d'accro-branches.

France Gamerre, Présidente de Génération Ecologie, s'oppose vigoureusement à la transformation de ce joyau environnemental en parc d'attractions. Elle demande aux instances décisionnaires (Etat, Collectivités) de tout faire pour préserver la gestion remarquable assurée par ses propriétaires depuis bientôt deux siècles.

Elle demande :

- l'abandon de tout projet d'expropriation ;

- le classement du Bois Saint Martin, ainsi que le massif qui l'entoure, en zone Natura 2000.

Publié dans Manifestations

Commenter cet article