Rassemblement des écologistes : des actes !

Publié le par Aurélien

Génération Ecologie appelle depuis plusieurs années au rassemblement des écologistes. Cette volonté s’est traduite récemment par la signature d’une coordination entre quatre partis : Génération Ecologie, le Mouvement Ecologiste Indépendant, le Mouvement Hommes Animaux Nature et Le Trèfle.

L’objectif d’une telle coordination est qu’au-delà d’un simple accord électoral, des synergies se mettent en place entre les partis écologistes afin de répondre à la demande des électeurs, à savoir une meilleure efficacité des défenseurs de l’écologie politique.

Corinne Lepage, Présidente de Cap 21, n’a cependant pas souhaité être parti prenante à l’accord. Or, dans un communiqué daté du 1er juin 2006, Madame Lepage « appelle, devant l’urgence écologique, au rassemblement des sensibilités écologistes. » Alors qu’elle prêche le rassemblement, elle agit pour la division.

Cette attitude contradictoire souligne le manque de cohérence dans la politique de Corinne Lepage, à moins qu’elle décide d’adresser la parole dès aujourd’hui à la Coordination des Ecologistes.

Malgré ce constat, Génération Ecologie laisse la porte ouverte à tous. L’écologie et le développement durable sont des sujets rassembleurs qui doivent se traduire par des actions concrètes et cohérentes.

France GAMERRE

Présidente de Génération Ecologie

Publié dans Communiqués de presse

Commenter cet article

Alexis 10/06/2006 00:20

Merci Yoann pour ces précisions...Concernant les accords pour des élections, je parlais moins de la présidentielle que des législatives. C'est surtout là qu'on peut trouver des complémentarités territoriales, mon arrière pensée étant qu'il faudrait un candidat du "Front citoyen et éconmico-écolo" dans chaque circonspcritpion.Je connais CAP 21 pour en faire partie, et je sais que le mouvement ne passera pas d'accord visant à retirer un candidat avant même l'élection. EMais les autres (GE, MEI etc...) ?Quant à faire une programme ensemble, cela dépend de nos cadres et dirigeants. Si je peux le souhaiter, ce sont d'abord ces dames qui doivent en discuter...

Yoann GONTIER 09/06/2006 17:59

Bonjour Alexis,
 


 

Le rassemblement des écologistes tant souhaité depuis des années commence enfin concrètement à voir le jour. Au delà d'un simple accord électoral, la signature de la coordination marque une 1ère étape pour faire progresser le concept de développement durable et lui donner toute la place qu’il mérite dans le débat politique.
 

Cap21 et Les Verts ont été invités à rejoindre ce mouvement. Ils ont refusé, sans même entamer le débat. Commencer à discuter et aboutir à un constat de désaccord est une chose. Refuser catégoriquement le débat en est une autre. Le perdant est bien sûr l’écologie.
 

Quelques jours plus tard, Corinne Lepage appelait au rassemblement des écologistes. On en vient naturellement à s’interroger : Comment peut on sérieusement se réclamer de l'écologisme et critiquer cette plus value pour le développement durable ?
 

Les quelques responsables de Cap21 avec lesquels j’ai pu entamer un débat sur internet (cf. http://president-ecolo.over-blog.com/) mettent en avant le même argument qui consiste à affirmer que la coordination n’est qu’un moyen pour les 4 partis représentés de se « découper le gâteau » et révèlerait une démarche de « politique politicienne ». Qui fait de la politique politicienne? Celui qui refuse l'accord et qui appelle ensuite à un rassemblement? Ou bien celui qui travaille patiemment à la réalisation d'un projet cohérent pour la reconnaissance du développement durable ?
 

Mais France GAMERRE affirmait encore il y a quelques jours que la porte de la coordination restait ouverte…
 


 


Pour en venir au positionnement de la coordination des écologistes sur l’échiquier politique, la réponse à votre question est contenue dans l’accord même. L’article 3 dispose, en effet, que « au 1er tour aucun soutien ne sera donné par les 4 mouvements parties à l’accord à d’autres candidat(e)s que celles et ceux inclus dans l’annexe 1 (comprendre les candidats GE, MEI, Trèfle ou NERNA) ». L’article 4 dispose quant à lui que « pour le 2ème tour aucune consigne nationale de vote ne sera donnée ».
 

La démarche de la coordination ne s’inscrit pas dans une alliance avec la droite ou la gauche (concept qui d’ailleurs est largement dépassé) mais se pense en terme de construction d’une 3e voie, celle du développement durable. La facture future n’opposera non plus la droite et la gauche mais les défenseurs de l’environnement et ceux qui s’y refusent.
 

Alexis 09/06/2006 12:51

Bonjour Mme GRAMERRE,j'ignore les raisons de Corinne LEPAGE pour ne pas donner suite, pour le moment, à votre main tendue.Je sais cependant que CAP21 ne voudra en aucun cas d'accord national avec le PS ou l'UMP. Mais j'ignore si c'est votre cas? Les Verts penchent à gauche... et votre corrdination : penche-t-elle d'un côté? Envisage-t-elle des alliances nationales avec d'autres partis?