France dans les Grandes Gueules, suite

Publié le par Aurélien

France GAMERRE, Présidente de Génération Ecologie et Candidate à l’élection présidentielle de 2007, était mercredi 19 juillet l’invitée d’Olivier Truchot dans l’émission Les Grandes Gueules. Retrouvez son interview intégrale en téléchargement en cliquant sur le lien suivant : http://www.rmcinfo.fr/index.php?id=262&idemission=49

Voici quelques extraits de son intervention :

L’écologie est-elle forcément de gauche ?

On est en pleine période de pollution et de réchauffement climatique, est-ce que cela a une couleur politique ? Ce sont les verts qui ont rattaché l’écologie à gauche mais l’écologie n’a pas de couleur.

La candidature

Ma candidature permettra enfin de passer aux choses sérieuses en matière de Développement Durable.

Pesticides

Je ne veux pas culpabiliser les agriculteurs parce qu’ils subissent déjà de grandes pression pour produire toujours plus. Mais il est possible d’améliorer les choses avec une meilleure répartition des aides, notamment en faveur de l’agriculture biologique. Il ne faut pas subir la mondialisation mais la contrôler. Il faut revenir à une agriculture plus régionale.

La réintroduction des ours

Je suis bien évidemment pour les réintroductions d’espèces animales, mais il faut prendre le problème en amont. Il est indispensable de rétablir la chaîne alimentaire de l’ours. On ne dit par ailleurs pas assez que l’on dénombre chaque année 10 000 animaux d’élevage mangés par des chiens dans les Pyrénées.

Les OGM

Il faut accentuer la recherche en laboratoire, mais en ce qui concerne l’alimentation, il ne faut absolument pas introduire les OGM ; c’est un problème très grave.

Le pétrole

La priorité, c’est sortir du pétrole. Il faut un mix d’énergie et garder le pétrole là où il est irremplaçable.

Le nucléaire

Le nucléaire tel que nous le connaissons actuellement pose effectivement un problème, celui des déchets. Et le gouvernement les met « sous le tapis » en les stockant en couche géologique profonde. En revanche et contrairement aux verts, je suis pour le projet Iter, qui est un programme de recherche dont les déchets seront à très faible durée de vie.

Publié dans Médias

Commenter cet article