GE soutient Greenpeace dans son combat contre les OGM

Publié le par Aurélien

Génération Ecologie soutient Greenpeace dans son combat contre les OGM

Génération Ecologie a annoncé son soutien à Greenpeace qui vient d'être condamné par la justice française pour avoir publié sur son site Internet les emplacements des champs cultivés en OGM malgré la directive européenne qui oblige les Etats membres à informer les citoyens sur les lieux d'essai et de production des OGM.

Pour Génération Ecologie, une nouvelle fois, le Gouvernement français ne donne pas suite à une directive européenne qui aurait dû être transposée il y a plus de trois ans. Ce sont donc les citoyens, au travers des associations telles que Greenpeace, qui doivent s'en charger.

Le jugement à l'encontre de Greenpeace invoque la protection de la vie privée des producteurs d'OGM pour interdire la publication des emplacements de leurs champs. Mais la production en plein champ ayant une influence non négligeable sur la dissémination des OGM dans les parcelles voisines, il est aisé de rétorquer que les producteurs d'OGM attentent eux mêmes à la vie privée des agriculteurs voisins. Pour autant, les producteurs de plantes transgéniques ne sont pas condamnés pour ces atteintes à la liberté de cultiver des produits sains.

Si la justice est à sens unique, elle finira par se discréditer, de même qu'un Etat qui a signé les traités européens et qui refuse d'appliquer les directives communautaires. Cela pourrait aboutir à légitimer les actions répréhensibles des citoyens en colère et notamment celles des « faucheurs d'OGM ».

Génération Ecologie, au regard de la contradiction dont font preuve les décideurs de notre pays, demande l'ouverture d'un débat national citoyen sur les OGM qui, pour l'instant, est resté confiné au Parlement.

De son côté, Greenpeace persiste et signe dans sa volonté d'informer les citoyens. Cette nuit, du 27 au 28 juillet, Greenpeace a marqué d'une immense croix un champ de maïs transgénique, situé sur la commune de Grézet-Cavagnan en Lot et Garonne, découvert grâce au travail de terrain de ses bénévoles.

« Symbole et action concréte, ce marquage est le signe que le gouvernement français ne respecte ni la loi européenne qui lui impose d'informer le public sur l'emplacement de ses parcelles OGM, ni ses citoyens- et en particulier les agriculteurs qu'ils privent de moyens de se protéger de la contamination génétique », affirme Arnaud Apoteker, responsable de la campagne OGM de Greenpeace France.

Source: Actualités News Environnement

http://www.actualites-news-environnement.com/20060727-generation-ecologie-greenpeace-ogm.php

OGM : Génération écologie apporte son soutien à Greenpeace

Génération Ecologie (GE), parti présidé par France Gamerre, adjointe au maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin, a apporté jeudi son soutien a l'organisation écologiste Greenpeace "dans son combat contre les OGM".

"Génération Ecologie soutient Greenpeace, qui vient d'être condamné par la justice française pour avoir publié sur son site internet les emplacements des champs cultivés en OGM" (organismes génétiquement modifiés), écrit dans un communiqué Mme Gamerre, candidate déclarée à l'élection présidentielle.

Selon GE, la publication des lieux de culture d'OGM est conforme à une directive européenne en attente de transposition en droit français depuis "plus de trois ans". "Ce sont donc les citoyens, au travers des associations telles que Greenpeace, qui doivent s'en charger", estime le parti écologiste.  

Source: Le Monde

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-27757479@7-347,0.html

Publié dans Médias

Commenter cet article

metallah 20/08/2006 14:47

je trouve cette position de France Gamerre interessante et bienvenubravo ! car en effet la France est hors la loi par rapport à l'Europe !étonnant pour GE qui est proche de l'UMP (surtout localement) de critiquer ouvertement le gouvernementdonc je félicite !pour ma part je crois aux actions de la politique, et notamment aux actions des Verts, et pourquoi des autres partis écolos alors j'essaye de lancer un blog communautaire : http://jeumetallah.free.fr/blog/verts2007 et je vous invite à me contacter afin que l'on travaille tous ensemble pour montrer que les partis écolos peuvent faire des actions concrètes ! je vous invite au delà des clivages de partis, et de querelles, pour que l'on travaille tous ensemble...

Pirluit 02/08/2006 15:10

Bonjour One Boca junior ;-)
Malheureusement, moi aussi j'évolue au quotidien avec des scientifiques, et de surcroît des botanistes ! Et je peux vous dire que les scientifiques sont parfois partagé sur la question. Prenez-en un de l'inra par exemple, il vous dira que les OGM c'est l'avenir (normal c'est sont boulot), mais prenez de nombreux écologues ou  botanistes se proclament contre les OGM. Effectivement, il n'est pas "aisé d'obtenir une fécondation"; cela signifie donc qu'elle est  possible. Il en faut alors peu pour qu'une espèce transgénique parrallèle prédomine au sein de la flore environnante. C'est cela qui est dénoncé par les écologistes tels que GE.

Orne Boca 02/08/2006 12:07

Bonjour Pirluit
Je vous assure, votre diagnostique est le bon je ne suis pas un scientifique, uniquement un terrien, un vrai, pas uniquement le dimanche . Le plus loin que je remonte en 1746 mon ancètre Nicolas vivait de la terre .  Il ne faut pas être observateur pour penser que les espèces peuvent se polliniser aussi facilement . J'ai fréquente longtemps des chercheurs, et des obtenteurs de variétés obtenues par croisement , et je peux vous dire que même en  castrant les pieds femelles il n'est pas aisé d'obtenir une fecondation.  Evidemment vous ête bien libre de penser différement . Et surtout de l'affirmer , car  autrement il ne vous resterait que  peu d'arguments .

Pirluit 02/08/2006 10:37

Tout d'abord, France GAMERRE n'a pas déclaré soutenir corps et âmes Greenpeace dans tous ses combats, mais elle a juste déclaré les soutenir pour la publication des OGM (et uniquement cela!); car c'est l'Etat français qui ne se met pas en règle en n'appliquant pas la directive européenne 2001/18.
D'autre part, je n'ai pas pris le temps de lire tout votre charabia, j'ai juste lu deux lignes mais cela me suffit : vous dite que la contamination de plantes apparentés par les OGM est un argument d'anti-ogm naïf (en gros ça doit être ça). Parce que vous croyez sincèrement que des cultures "tampons" ou des filets de protection pourront éviter la contamination ? Vous n'êtes vraisemblablement pas un scientifique ! Ni un réaliste d'ailleurs !

Orne Boca 31/07/2006 14:38

Bonjour.
Est-il dans le rôle d'un parti poloitique et de sa présidente qui ambitionne des responsabilités nationales de prendre fait et cause pour l'association internationale Greenpeace ?   Celle-ci prétend se substituer aux autorité judiciaires pour imposer par des manifestations illégales de délation, de pression physique sur les décideurs leur point de vue sur les  OGM .   Il existe d'autres positions moins idéologiques et qui se rapportent à des faits, pas à des présomptions    Voir le Blog ci-dessous
Blog sur les OGM    
 
 

Régler la question des OGM  par un slogan simpliste «  80 % des français n’en veulent pas »  est faire preuve d’une grande désinvolture face à un problème aussi important pour l’avenir de la planète .Sur les 4 questions posées  par BVA  à 1003 personnes en janvier ; aucune ne concerne les connaissances des sondés  sur   les avantages ou inconvénients que présente cette technique ! ….Comme le signale  Jean Paul OURY dans son excellent livre « La Querelle des OGM »  Comment le consommateur pourrait prendre position puisqu’il ne peut pas juger directement du sujet ; mais est obligé de construire son jugement à partir de ce qu’il lit ou ce qu’il entend sur le sujet .  La plupart  ne connaissent des OGM  que les prises de positions de certains groupuscules aux motivations suspectes  affichées complaisamment à la une des journaux
 
 

Henri Poincaré le mathématicien 1854-1912  disait « Douter de tout ou tout croire ce sont deux solutions également commodes qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir »
 

 
 

Ce sont des motivations idéologiques  qui sont les moteurs de la contestation anti-OGM   menées par les partis du refus. Ces groupes réclament haut et fort un débat sur le sujet, et fuient la confrontation lorsque les chercheurs les y invitent .Par contre, avec la complicité des médias ils monopolisent la communication pour diffuser des peurs virtuelles a partir d’exploitation d’expérimentations que les auteurs eux mêmes se refusent à interpréter ( expérience Losey sur le papillon Monarque)
Roger-Gérard Schwartzenberg  ministre de la recherche sous le gouvernement Jospin déclara notamment : « Le discours des militants anti-OGM est partiel et fragmentaire quand il fait silence sur les perspectives ouvertes par les cultures transgéniques... On ne peut comprendre le refus de savoir, le refus de l’acquisition des connaissances. Cette attitude anti-rationaliste doit être déplorée... 
 
 

Pour les personnes plus intéressées par l’évolution des techniques que par les considérations politiques et qui acceptent de réfléchir sur ce que PGM  peuvent apporter  à l’humanité, il est très facile d’obtenir les informations de ceux qui les détiennent . En premier un site  www.ogm-debat.fr  répond de manière objective à  la plupart des  interrogations des internautes . Sur le site : www.pseudo-sciences.org  consultez le texte de Louis-Marie Houdeline ( SPS n° 272 ) «  Les OGM en douze questions . Il y a aussi une littérature  importante des pro et des anti OGM . Citons au hasard  un livre anti « OGM Le vrai débat » par Gilles-Eric Séralini  professeur  en Biologie moléculaire  La référence scientifique des anti …qui  reconnaît des caractères positifs aux OGM .Il dit page   10 ; « Il serait irrationnel de penser qu’une technique aussi puissante que la transgénèse ne présente aucun avantage ou au contraire aucun risque » Plus loin page 55 «  le transfert d’un gène de riz sauvage résistant par nature à une maladie ( la nielle bactérienne) dans une variété de riz plus goûteuse et productive, mais sensible à la maladie est un exemple d’OGM les plus utiles et les plus propre sur le plan génétique »
 
 

Les perspectives de contribution des PGM à l’améliorations  de conditions de vie de chacun qu’il soit Consommateur , Citoyen, ou  Agriculteur sont immenses.
 
 

Citons deux exemples de sociétés Françaises
L’agriculture est accusée  d’utiliser beaucoup d’eau pour l’irrigation . La société Biogemma avait implanté  a Antoing dans le Puy de Dôme une parcelle d’essai  sur la tolérance  à la sécheresse d’un maïs après introduction d’un gène de Sorgho . Ce protocole d’essai pourrait déboucher sur une solution  bénéfique pour l’ensemble des populations et pour les agriculteurs dans une meilleure gestion de l’eau . Comme les autres, cet essai qui ne faisait prendre aucun risque à l’environnement à été détruit  le 2 juillet par des irresponsables
 
 

Depuis 7 ans la société Meristem Thérapeutics  étudie la production de lipase gastrique à partir de maïs transgénique. afin de limiter les effets secondaires des traitements contre la mucoviscidose. Après les attaques régulières de forcenés  irresponsables la société est au bord du dépôt de bilan ( JDD du 16/07)
 
 

Presque certains que les sanctions judiciaires ne seront jamais exécutées ; les vandales qui s’identifient en « Faucheurs Volontaires » sont chaque années de plus en plus  actifs Ils revendiquaient 6100 adhérents lors de leur Assemblée générale à Cournon dans le Puy de Dôme le 16 juillet 2006. Pourtant, leurs méthodes sont très condamnables En 2003, un grand éditorialiste Laurent JOFFRIN dans le Nouvel Observateur peu suspect de sympathies libérales  expliquait :José Bové applique en France des techniques de désobéissance civile venues d’ailleurs . Dans la ligne des Gandhi, de Luther King  et de certains théoriciens américains . Il viole la légalité consciemment  au nom d’une légitimité qu’il juge supérieure. Ses provocations sont soigneusement calculées pour obtenir l’écho médiatique maximal, et organiser sa propre victimisation.  L’ennui, c’est que cet usage de l’illégalité a été imaginé pour lutter contre des pouvoir tyranniques – l’apartheid, le pouvoir colonial ou les lois discriminatoires . Est-il justifié dans un état comme la France ? On en doute
 

 
 

Malgré cela partout dans le monde de plus en plus d’agriculteurs CHOISISENT de cultiver des PGM  sur  des millions d’hectares .De nombreux pays se sont joints aux Etats Unis au Canada, à l’Argentine, au Honduras  à  l’Afrique du Sud  à l’Espagne  ( 80.000 ha) etc ….
 
 

 
 

En Chine, en 2002, soit 5 ans après la première commercialisation du coton Bt, cette culture représentait    51 % de la surface totale de coton1. En 2001, l’augmentation de revenu net était estimée à 500 dollars US  par hectare, avec un gain de rendement de 10 % et une diminution de la quantité d’insecticide utilisée de 62   %.
 
 

Février 2005  Le Mexique  le berceau du maïs légalise les cultures trangéniques en adoptant une « Loi de Biosécurité » La loi assure que cette nouvelle technologie utilisée de manière responsable pouvait être bénéfique au pays.
 
 

Mars 2005   Le congrès Brésilien a adopte un projet de loi dite de « bio-sécurité » qui autorise et réglemente la recherche, la culture et la commercialisation des OGM
 
 

Juin 2006 Au Burkina Faso, le gouvernement du pays  « des hommes intègres » a adopté les biotechnologies, parce que, estime-t-il, elles peuvent contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable. Cette adoption s'est concrétisée en 2003 par les expérimentations sur le coton transgénique en raison non seulement des dégâts causés par les parasites qui s'attaquent aux capsules et aux feuilles du cotonnier mais surtout, de l'utilisation de plus en plus croissante des pesticides pour lutter contre ces ravageurs.
 
 

En France malgré une pression terroriste ,pour la première année 5000 hectares ont été ensemencés en maïs par des agriculteurs voulant se protéger de la Pyrale
 
 

Monsieur André CHASSAIGNE député communiste du Puy de Dôme secrétaire de la mission parlementaire sur les OGM  dans un interview le 12 juillet 2006 déclarait :Nous sommes obligés de constater que la culture des OGM augmente partout dans le monde. Ni la France et ni l’Europe pourront arrêter ce processus . Notre responsabilité politique exige donc, plutôt que de suivre la politique de l’autruche de contrôler cette évolution .
 
 

Parlons des peurs largement et politiquement exploitées que suscitent cette technologie :
 
 

1°) des risques pour la SANTE :
Ce type de risque existe avec d'autres technologies utilisées pour améliorer les plantes. Cela signifie que ces risques ne sont pas liés particulièrement à cette technologie  des PGM.
 
 

Même avec des aliments conventionnels  non transgéniques, il y eu dans le passé des accidents. Les plus anciens se souviendront du « Pain Maudit » de PONT SAINT ESPRIT en  Août 1951 ou plus de 300 personnes  étaient atteints d’hallucinations .On suppose que c’était dû à l’Ergot de seigle ….( produit naturel)
 
 

Depuis les contrôles sanitaires avant mise sur le marché ce sont considérablement améliorés ; et Marc Mennessier  le 5 septembre 2005 relatant un article  SCIENCES & SANTE  pouvait dire :  « A ce jour aucun problème de santé, qu’il s’agisse de toxicité ou d’allergénicité, n’a pu être spécifiquement attribué à un OGM sur le marché »  Conclusions rendue par les experts de l’AFSSA , et aussi   en 2002 par les Académie de Médecine et de Pharmacie
« Un fait mérite d’être souligné : cela fait une dizaine d’années que des aliments issus de végétaux transgénique sont régulièrement consommés aux Etats Unis( ou 45 % des Maïs et 85 % des soja sont OGM ) ainsi qu’ au Canada, en Argentine ou en Espagne. Or aucun effet négatif sur la santé humaine ou animale n’a été signalé à ce jour »
 

 
 

2°) Les risques de propagation des pollens …et irréversibilité
 

L’annonce de situations apocalyptiques sur les éventuelles « Pollutions ou Contaminations » des cultures conventionnelles ou biologiques par le pollen des plantes OGM et l’irréversibilité de la situation fait partie de la  panoplie du contestataire naïf ou de mauvaise foi  anti OGM .. Suivant une dialectique très au point, le pollen des plantes OGM serait  conquérant, fécondant , colonisateur de toute végétation de sa parenté .
 

Les productions de PGM sont soumis aux  règles adoptées avec succès par les  producteurs de semences et qui leurs permettent d’obtenir des lignées pures. : Isolation des ilôts de production par des cultures de protection,   éloignement des cultures et différenciation des dates de floraison .  Heureusement aussi , la nature est bien organisée, et a établi de nombreuses barrières pour protéger la multitude d’espèces qui si trouve de relation adultérine. En suivant l’odyssée d’un grain de pollen, l’on s’aperçoit qu’il est par lui même peu mobile, surtout pour le maïs dont les panicules mâles ne sont pas visitées par les pollénisateurs, que son pouvoir fécondant est très limité dans le temps ( quelques heures et beaucoup moins par forte chaleur)  Que pour une fécondation accidentelle il doit y avoir : corrélation de floraison avec la plante hôte, que celle-ci  ne dispose pas dans sa famille de pollen suffisamment fertile ; et qu’enfin le phénomène physiologique d’auto incompatibilité n’ait pas fonctionné .
 

Pour reprendre l’interview de Monsieur Chassain,  secrétaire de la mission parlementaire sur les OGM : « Le risque écologique de la culture d’OGM serait faible et maitrisable « 
 

L’irréversibilité d’un croisement accidentel  était l’argument choc des opposants aux  PGM ,. Celui-ci vient d’être contredit par deux constatations ;
 

Au Mexique dans la province Oaxaca , sur une variété locale de maïs  une signature transgènique avait  été trouvée. Cette découverte avait fait l’objet de publication ( controversée d’ailleurs) dans la revue de référence Nature . ( affaire Quist et Chapela)  Mais l’année dernière, et toujours dans la revue Nature est paru un nouvel article qui relate une étude sur deux années portant sur les maïs de la région incriminée, et qui a analysé 153.000 grains de maïs. Les résultats sont tous négatifs, il n’a pas été possible de retrouver cette signature de maïs transgènique
 

Le Colza peut accidentellement se croiser avec des plantes très apparentées telle la ravenelle Une étude de l’INRA a montré que le nouveau gène d’un colza transgènique qui avait été transmis à la ravenelle, avait disparu de ces populations de ravenelles au bout de 4 années …
 

 
 

3°) Les Brevets sur le vivant
I l   serait dangereux de laisser s’établir un monopole de la production d’OGM  du même type que celui de Microsoft dans l’informatique .  Malheureusement, les énormes préjudices subis par la destruction de leurs parcelles  d’essais  ont découragé la plupart des semenciers européens  qui ont abandonné cette recherche coûteuse  les uns après les autres ; Les anti-OGM ont ainsi favorisé une situation néfaste de non concurrence et de confiscation des ressources génétiques.
Il sera souhaitable que les états européens se dotent d’une législation pour éviter une telle dérive
Espérons que la recherche public qui avait si bien réussi à assurer la mutation dans les années 1970 avec la création des maïs hybrides Français  puisse en collaboration avec la recherche Européenne bénéficier des ressources pour  s’imposer dans cette discipline afin d’affiner nos connaissances   Si la recherche s'interrompait sur un domaine en évolution aussi rapide, il est à craindre que la France prendrait un retard impossible à rattraper et qu’elle devienne alors totalement dépendante des autres pays De nombreux chercheurs formés dans les universités et les laboratoires français pourraient alors être conduits à poursuivre leurs travaux à l'étranger.
 

Pour conclure un passage du livre de Dominique Bodin-Rodier «  La Guerre alimentaire à commencé  édition 2000  : « La France ne doit pas entrer dans le siècle biothech avec des idées romantiques d’avant l’électricité et des peurs médiévales qui ne peuvent qu’accroître son retard et sa vulnérabilité »