Route du Rhum:

Publié le par verna

Cécile Poujol, PACA Entreprendre c'est reparti après une escale éclaire aux Açores

Extraits du journal de bord de Cécile Poujol sur Paca Entreprendre

Samedi 4 novembre, 23h58

Quelques nouvelles du soir, à bord du class 40 Paca Entreprendre.

Le vent toujours un peu soutenu continue de faire mes affaires et va me permettre d'envisager de tout réparer à Horta lundi dans la journée. Petite pensée philosophique autour de la navigation en solitaire : on m'a fait passer le message suivant ce soir venant de ma grand mère qui doit subir une opération cette semaine " Je veux suivre ton exemple "garder le moral malgré les pépins". Je t'emporte avec moi et aurai tout le temps de penser à ton aventure. " Et bien je me dis que la course en solitaire est une réelle aventure solidaire, ça on le savait tous mais en voilà un bel exemple... A mettre dans la balance des discussions de 2002 face à l'hécatombe des multis. Ma position est oui, les courses en solo c'est top, mais j'imagine que vous vous en doutiez! Bonne soirée a tous et salutations marines.

« Marseille » fière de la petite provençale

France Gamerre, adjointe à la mer à la mairie de Marseille, suit depuis le début le projet de la jeune provençale. L'adjointe qui animait mardi dernier une vacation (un entretien téléphonique public) à l'Office de la mer à Marseille tenait à lui réaffirmer son soutien et à se faire le porte-parole de la municipalité.

« Au nom de Jean Claude Gaudin, Sénateur Maire de Marseille, j’ai souhaité que la Ville de Marseille encourage le projet de Cécile eu égard aux valeurs dont il est porteur : Cécile sera l’une des 5 femmes sur les 74 marins à lancer ce formidable défi. Au nom de la parité, je salue l’engagement de ces femmes, trop peu nombreuses à mon goût, qui osent se mesurer aux éléments et aux… hommes. Cécile est l’une des plus jeunes participantes : 13 ont moins de 30 ans. Je salue l’enthousiasme et la hardiesse de ces jeunes qui vont faire là leurs premières grandes expériences. Le bateau est un pur produit provençal, attestant de l’excellence des chantiers de notre région. Je salue la volonté de Cécile à exporter le savoir-faire des méditerranéens et à oser se mesurer aux navigateurs de l’Atlantique. Cécile porte les couleurs des clubs de l’Estaque. Je salue cette volonté à faire partager l’aventure à ce quartier de Marseille, acteur d’une longue histoire de mer et qui vit aujourd’hui une belle, mais délicate reconversion.

Je remercie Cécile d’avoir monté un tel projet, concrétisant ainsi tous ces symboles. »

source www.cecileenmer.com

 

Publié dans Manifestations

Commenter cet article